PROJET DE FUSION - Consultation des statuts

Vous pouvez consulter le projet de statuts de la nouvelle ASA issue de la fusion entre l'ASA du canal de Carpentars et l'ASA du canal de Grange-Neuve.
Cette procédure est soumise à une consultation écrite jusqu'au 05 septembre 2022.
 

Baisse de pression - débits - coupure

L'ASA n'est à ce jour pas concernée par les arrêtés préfectoraux émis dans le cadre de l'alerte sècheresse en cours. Toutefois, au vu de cette situation exceptionnelle, une utilisation raisonnée de la ressource en eau est indispensable et engage la responsabilité de chacun.

La situation évoluant chaque jour sur les volumes disponibles, les informations seront actualisées quotidiennement et renseignées ci-dessous.


BAISSE DE DEBIT ET DE PRESSION :

aucun secteur concerné pour l'instant

La mise en place de bornes équipées de compteur

Les travaux de pose de bornes avec compteurs bénéficient du concours financier de l’Union Européenne et de la Région Provence Alpes Côte d’Azur.

 

A partir de 1975, les premières modernisation de réseau commencent à être réalisée. Ces travaux consistent à buser des filioles en terres existantes, par la mise en place de canalisations. Le dénivelé naturel des terrains est utilisé pour effectuer une mise sous pression (basse pression) de l’eau. Les traditionnelles martelières présentes sont ensuite remplacées par des robinets vannes sans compteurs. Pour des raisons sociales et financières, la modernisation des filioles s’est poursuivie de façon très progressive. Les canaux à ciel ouvert ont d’abord peu à peu été remplacés par des conduites enterrées pour économiser de la main d’œuvre et pour limiter les pertes d’eau.

Le changement du mode de desserte à la parcelle a fait émerger la possibilité de modifier la tarification en vigueur (cout forfaitaire) pour la remplacer par une tarification volumétrique, au m3, proportionnelle à la consommation en eau. Les adhérents concernés par les secteurs modernisés étaient, pour la plupart, réticents à ce changement de tarification. C’est pourquoi, pendant plus de 10 ans, les martelières ont été remplacées par de simples robinets-vannes sans mise en place de compteurs. Ce n’est qu’à partir des années 90 que la vente d’eau au volume entra dans les mentalités. Les agriculteurs, qui possédaient des terres sur différents secteurs, ont su percevoir les avantages des réseaux équipés de compteurs

C'est donc à partir des années 1990 que le canal de Carpentras a commencer à rétablir cette situation en s'engageant dans un programme de mise en place de véritables bornes d’irrigation équipées de compteurs en lieu et place des anciens robinets-vannes sur les secteurs qui n’en étaient pas encore équipés. Aujourd'hui, la plupart des bornes d'irrigation concernées ont été équipées de compteurs, mais ce travail doit se poursuivre sur les secteurs qui disposent encore de robinet-vanne.

En 2020, c'est sur une partie du réseau situé à Monteux et Loriol du Comtat que cette opération est réalisée.

Les objectifs et les intérêts de ce projet sont nombreux :

- la sensibilisation des utilisateurs de la ressource à la valeur de l’eau, par le passage d’une facturation à la surface à une facturation au volume ;
- la diminution des prélèvements, car conséquemment à cette nouvelle facturation l’ensemble des utilisateurs auront tendance à restreindre leur consommation. L’économie totale consécutive à la mise en place de compteur peut donc être estimée à près de 160 000 m3/an.
- l’amélioration du fonctionnement du réseau, afin de garantir à chaque utilisateur un service optimal ; la pression étant plus stable et le débit disponible plus régulier ;