Le réseau gravitaire

 

Caractéristiques du réseau gravitaire

Le réseau gravitaire rassemble l'ensemble des canaux à ciel ouverts, ouvrages crées dès 1853. Ce réseau est constitué d'un réseau principal et d'un réseau secondaire.

Le réseau princial, aussi appelé canal principal, a été creusé en remblai-déblai avec l'utilisation de matériaux naturels. L'eau circule dans ce réseau grâce à la pente du terrain qui est en moyenne de 25 cm pour 1 km sur l'ensemble du linéaire du réseau. Cette faible pente conjuguée à un gabarit particulièrement étudié, donne une vitesse des eaux relativement constante d'environ 0,7m/s. La régularité de la pente lui permet d’éviter un dépôt de limon trop important généralement provoqué par les ruptures de pente.
Le volume véhiculé ainsi que la section du Canal diminuent progressivement de l’amont à l’aval, lui conférant souvent le nom de "rivière inversée".  Le  gabarit du canal rétrécit au fil de son cheminiement, passant de 10 mètres à l'amont à 1 mètre de large à l'aval. En effet, le besoin en eau diminiue de l'amont vers l'aval du réseau, justifant cette architecture en rivière inversée qui permet de réduire la capacité de transport d'eau.

Le canal principal compte 5 types d'ouvrages : les ponts, les aqueducs, les siphons, les passages souterrains et les exutoires dans le milieu naturel.

 Types d'ouvragesNombre d'ouvrage
 Ponts 150
 Aqueducs 10
 Siphons 6
 Passages souterrains 4
 Exutoire dans le milieu naturel (cours d'eau) 10

 

Le réseau secondaire du Canal de Carpentras est constitué par :

  • les 5 canaux secondaires qui sont alimentés par l’eau du canal principal ;
  • les filioles alimentées par les canaux secondaires et dont la fonction est d’amener l’eau aux parcelles irrigables. De nombreuses filioles débouchent sur un exutoire dont la fonction est d’évacuer l’eau non consommée ;
  • l’ensemble des martellières (vannes manuelles) et autres ouvrages ponctuels (busages, ..) associés aux filioles.

 

Entretien du réseau gravitaire

Après la période estivale de forte irrigation, le Canal principal ainsi que le réseau secondaire et les filioles sont vidés. Le canal rentre dans une période dite de chômage qui s’étend généralement de début décembre à mi-février. Une fois l’ensemble du réseau gravitaire en eau à partir de mars, les gardes pratiquent une surveillance continue du réseau afin d’éviter l’accumulation de déchets qui freinent le libre écoulement des eaux. En juillet et août, le travail est entièrement axé sur la surveillance des arrosages, sur le bon écoulement et sur la répartition de l'eau.

 

Pendant la période de chômageCuvelage du canal principal, des canaux secondaires et des filioles
 Nettoyage du réseau et des siphons
 Entretien des martelières, des vannes et des prises d'eau
 Petits travaux de confortement de berges
 Gros travaux de sécurisation ou étanchement
Pendant la saison d'irrigation
  
 Traitement de la végétation aquatique et terrestre
 Enlèvement du canal des corps flottants
 Entretien des vannes, surveillance des ouvrages d'art
Magazine 2019

vignette magazine 1 300