L'entretien des canaux : vers une évolution des pratiques

Au mois de juin commence les opérations de fauchage et de faucardage du canal.

Afin d’assurer un bon écoulement des eaux, la végétation à l’intérieur du canal doit être entretenue. Sur les gros canaux (principal et secondaires), l’entretien est mécanique et s'effectue par des actions de fauchage (traitement de la végétation terrestre aux abords des canaux) et de faucardage (traitement de la végétation aquatique).

Sur les petits canaux, aussi appelés filioles, lorsque l’accessibilité est restreinte et ne permet pas un entretien mécanique (difficulté/impossibilité d'accès des engins), c'est un entretien chimique qui est pratiqué à l’aide de l'utilisation de produits phytosanitaires.

L’ASA, souhaitant évoluer dans cette pratique, s’est donnée pour objectif de réduire de moitié le linéaire de filioles traité chimiquement d’ici 2020. En investissant dans du matériel adapté pour ses agents de terrain, elle a réussi à réduire de 70 % le linéaire de filioles traité chimiquement. Depuis 2016, ce sont près de 100 km de filioles qui sont maintenant entretenus mécaniquement à l’aide d’outils spécifiques : débroussailleuses, épareuses… sur les communes de Jonquières, Camaret sur Aigues et Sarrians.

La transition entre entretien chimique et mécanique laisse place à une végétation plus fournie sur les abords des filioles. La présence de cette végétation témoigne d’une gestion des canaux respectueuse de l’environnement, tout en permettant un bon écoulement de l’eau et un service rendu efficace.

 

 Pour plus de détails sur l'opération de réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires :

cliquez ici

 

Magazine 2019

vignette magazine 1 300