• Arrosage Isle
  • Canal Pernes 22 Mars2011
  • Borne Irrigation
  • Aqueduc de Galas - Fontaines de Vaucluse
  • Régulation et basson Oasis - Aubignan
  • Station Monteux

PROJET DE FUSION - Consultation des statuts

Vous pouvez consulter le projet de statuts de la nouvelle ASA issue de la fusion entre l'ASA du canal de Carpentars et l'ASA du canal de Grange-Neuve.
Cette procédure est soumise à une consultation écrite jusqu'au 05 septembre 2022.
 

Baisse de pression - débits - coupure

L'ASA n'est à ce jour pas concernée par les arrêtés préfectoraux émis dans le cadre de l'alerte sècheresse en cours. Toutefois, au vu de cette situation exceptionnelle, une utilisation raisonnée de la ressource en eau est indispensable et engage la responsabilité de chacun.

La situation évoluant chaque jour sur les volumes disponibles, les informations seront actualisées quotidiennement et renseignées ci-dessous.


BAISSE DE DEBIT ET DE PRESSION :

aucun secteur concerné pour l'instant

La régulation des flux

L’enjeu de la régulation est de satisfaire la demande en temps voulu en prélevant la juste quantité d’eau pour ne pas risquer un débordement du canal.

D'un point de vue quantitatif, il est nécessaire de prélever et de faire passer dans les ouvrages suffisamment d'eau pour alimenter tous les adhérents. A ce volume nécessaire à l'irrigation, il faut rajouter le volume dit "technique" qui sert de portance à l'eau effectivement disponible. Ce volume technique, correspondant à un débit supérieur à 2 m3/s au niveau de l'Union du canal Luberon-Sorgue-Ventoux, doit également permettre de maintenir un niveau d'eau assez haut dans le canal pour alimenter certaines prises en gravitaire.

Les écueils à éviter en terme de régulation consistent à ne pas prélever plus d'eau que nécessaire et à ne pas risquer un débordement sur les rives notamment en partie aval où le canal voit sa section diminuer.

D'un point de vue temporel, la régulation doit tenir compte du temps de réaction du canal. Elle dépend, en grande partie, de la capacité à anticiper les besoins, à prévoir les périodes d'arrosage, et à prévenir des événements pluvieux importants. Cette capacité, qui demande de l'expérience, reste à ce jour extrêmement dépendante des interventions humaines.

La régulation des flux s’effectue grâce à divers équipements présents sur le canal :

  • des sondes de mesure qui renseignent sur le débit et la hauteur d’eau ;
  • des vannes ;
  • des déversoirs et des décharges motorisées qui évacuent le surplus d’eau dans 7 cours d’eau lorsque le débit du canal est trop important.

Déversoirs

 

La plus grande ASA d'irrigation de France

L'ASA du Canal de Carpentras compte près de 15 000 adhérents et dessert en eau brute un territoire de plus de 12 000 hectares qui s'étend sur 39 communes du département de Vaucluse. Le chevelu des canaux à ciel ouvert qui constitue le réseau gravitaire parcourt plus de 400 km. Depuis les débuts de la mise sous pression du réseau dans les années 70, ce sont plus de 1 000 km de canalisations enterrées qui ont été posées.

Le partage de l'eau depuis plus de 160 ans

La construction du Canal de Carpentras commence en 1853 afin d'irriguer les terres arides du Vaucluse. Un droit de prélevement d'eau en Durance de 6000 litres/seconde toute l'année lui est attribué. Suite à l’aménagement de la Durance en 1955, le droit de prélevement est modulé en fonction des saisons. Aujourd'hui le Canal de Carpentras peut prélever annuellement 157 millions de m3.

Actualités